al-Razi

Je porte le nom d’un extraordinaire savant perse, décédé en l’an 303 de l’Hégire.
Il eut affaire à une épidémie de variole. Ses théories sur cette maladie nous font sourire aujourd’hui ; mais celles qui nous sont servies à propos des coronavirus feront peut-être autant sourire dans 10 siècles…
(Mais qui diable évoquerait encore en 2021 une échéance de 10 siècles pour l’humanité ?)
Il semble, par ailleurs, avoir eu une belle connaissance des philosophes et des médecins de l’Antiquité.
J’aime explorer les événements et les écrits dont il aurait pu avoir connaissance.

Et
Assange
?