Maman fait de l’opposition

Quand je fais la connaissance de C., elle est vendeuse en vêtements, après avoir fait des remplacements de facteur.

Ce qu’elle veut, c’est étudier les arts plastiques. Elle-même peint. Oui mais voilà : sa mère s’oppose à ce type d‘études : c’est pas sérieux, ma fille, fais donc du droit ! C. a effectivement commencé une année de droit, mais elle a vite abandonné. Du coup, le financement maternel s’est tari.

Je la rencontre à nouveau quelques mois plus tard : devant sa détermination, maman a cédé. C. entrera effectivement dans une filière d’arts plastiques. Par chance, un pont existe avec l’école des Beaux-arts voisine : elle nourrit l’espoir d’y être admise.

Et
Assange
?