Nous sommes à un moment-charnière

Voici la traduction en français
de la vidéo
This Pivotal Moment
Episode 1
du 24 novembre 2021

Extrait : Jusqu’à présent, le marché faustien que nous avons conclu avec les grandes entreprises technologiques semble se résumer à un léger coup de pousse ici ou là dans une publicité en ligne,
ou à une recommandation étrangement précise d’Amazon
pour acheter quelque chose
dont nous ne savions même pas que nous le voulions.
Eh bien, tout cela va changer, et pour toujours,
si nous laissons les passeports vaccinaux se déployer.
Pourquoi ?

*

Nous avons tous conscience de vivre une époque déroutante et inquiétante.

Nous sommes en proie à une pandémie.
Des villes et des pays entiers sont bloqués pendant des mois.
Des gens perdent leur vie, leur emploi, leur business.
Les maladies mentales et les suicides augmentent.
Il faudra des générations pour rembourser la dette qui s’accumule.
La censure et la polarisation semblent être la nouvelle norme, le débat nuancé et le respect mutuel cédent le pas à une mentalité de pro contre anti, « avec nous ou contre nous » qui glace et divise profondément nos sociétés, autrefois ouvertes et tolérantes.

Mais ce qui est de loin plus préoccupant que toutes ces perturbations, c’est que nous sommes à l’aube d’un changement de civilisation, dont les conséquences sont si étendues et les implications si profondes que peu de gens sont capables de discerner l’imminence du danger ou de comprendre pleinement le Rubicon que nous sommes sur le point de franchir, et le monde dystopique qui nous attend de l’autre côté.  
Comment ce changement fondamental est-il amené à se produire, demandez-vous ? Par un tour de passe-passe, par une mauvaise orientation et par l’introduction du « passeport vaccinal », apparemment bénin.
Une telle affirmation semble extraordinaire, et vous auriez raison d’être sceptique, mais permettez-moi de m’expliquer.

La plupart d’entre nous qui vivons aujourd’hui dans des sociétés démocratiques sont nés dans la liberté ; nous n’avons tout simplement jamais connu autre chose. Les sociétés démocratiques libérales ne sont évidemment pas parfaites, mais nous sommes essentiellement libres de vivre la vie que nous choisissons (NdT Hum !), d’aller où nous voulons et de nous comporter comme nous le souhaitons, sauf lorsque nos actions sont expressément interdites par la loi, comme voler, commettre des actes de violence ou ôter la vie à autrui.

Mais nous n’avons pas mérité les libertés dont nous jouissons. Elles nous ont été transmises par des générations successives qui les ont arrachées des mains des monarques et des tyrans, qui ont fait campagne, se sont battus et sont morts pour que nous puissions jouir des libertés que nous possédons aujourd’hui pour vivre la vie que nous avons choisie.

1215 Magna Carta

1628 Pétition des droits

1689 Déclaration des droits britannique

1700 Les Lumières en Europe

1761 Abolition de l’esclavage

1776 L’Amérique déclare son indépendance

1789 Révolution française

(NdT Et aussi : Un homme = une voix, le vote des femmes, les syndicats, le droit de grève, l’abolition des lois sur la ségrégation aux États-Unis, l’abolition de l’apartheid en Afrique du Sud, etc., etc. etc.)

Pourtant, aujourd’hui, nous sommes sur le point de nous faire voler ces libertés inestimables et chèrement acquises en détournant le regard, en les abandonnant sans résistance ni débat, parce qu’on nous dit que nous n’avons pas d’autre choix que d’accepter les passeports vaccinaux si nous voulons retrouver un semblant de nos anciennes vies.

À première vue, accepter les passeports vaccinaux dans notre vie quotidienne peut sembler un changement anodin, après tout, beaucoup d’entre nous se sont déjà habitués à scanner les codes QR comme condition d’entrée dans les restaurants et les magasins. Mais ne vous y trompez pas, l’adoption universelle des passeports vaccinaux n’est pas un changement anodin. Il s’agit ni plus ni moins d’une inversion fondamentale de ce que l’on entend par liberté dans les sociétés démocratiques, et cela facilitera une restructuration radicale de notre civilisation.

Votre liberté personnelle ne sera plus expansive, limitée uniquement à la périphérie par des lois établies de longue date et acceptées par tous. Au lieu de cela, ce qui restera de votre liberté sera limité aux choses que vous aurez été explicitement autorisé à faire, par une puissance algorithmique invisible, transmise par l’écran de votre smartphone, une coche verte à la fois.

Permettez-moi de le répéter, car il est essentiel de le comprendre. Aujourd’hui, nous sommes essentiellement libres de faire ce que nous voulons, sauf lorsque nos actions sont interdites par la loi. Cependant, après l’introduction des passeports vaccinaux, ce concept de liberté sera relégué aux oubliettes, remplacé par un système entièrement nouveau dans lequel vous ne serez autorisé à faire que ce que vous avez reçu la permission explicite de faire. C’est ce que j’entends par une inversion fondamentale de la liberté.

Presque du jour au lendemain, nos libertés consacrées et protégées deviendront de simples privilèges, qui nous seront temporairement accordés en échange de notre conformité et de notre bonne conduite. Puis-je aller dans ce restaurant, ce concert, cet événement sportif ? Puis-je monter dans ce bus, cet avion ou ce taxi ? Puis-je entrer dans ce magasin, ce cabinet médical, ou même sur mon lieu de travail ? La participation à ces activités banales et quotidiennes dépendra des autorisations qui nous seront accordées via nos smartphones, autorisations qui seront elles-mêmes susceptibles de changer d’un jour à l’autre.

Et ne pensez pas une seconde que parce que vous êtes maintenant doublement vacciné, cela ne s’appliquera pas à vous. L’Australie, un pays de moins de 26 millions d’habitants, a récemment signé des contrats pour obtenir 195 millions de doses de vaccin supplémentaires, en plus des millions de doses déjà achetées. Cela correspond à une piqûre de rappel, tous les six mois, pendant les quatre prochaines années. Ainsi, dans quelques années, si vous avez deux jours de retard dans votre injection de rappel pour la dernière variante du COVID, autant oublier ce dîner entre amis dans votre restaurant préféré, car ces privilèges auront été automatiquement révoqués.

Et cela ne s’arrêtera pas là. Les passeports vaccinaux ne sont qu’un cheval de Troie. Derrière cette façade fonctionnelle apparemment bénigne se cache un système d’identification numérique reposant sur une plateforme logicielle conçue pour être étendue au fil du temps. Aujourd’hui, vous n’obtiendrez qu’une simple coche verte ou une croix rouge binaire indiquant votre inclusion ou votre exclusion autorisée de la société quotidienne, mais demain, vous serez noté sur chaque aspect de votre vie, des points seront ajoutés pour les comportements jugés favorables au gouvernement et aux grandes entreprises, des points seront soustraits pour tout ce qui est jugé divergent des normes requises.

Alors, combien de fois avez-vous enfreint par inadvertance la règle de la distance sociale de 1,5 m aujourd’hui ? Qu’en est-il de ce message légèrement critique sur les médias sociaux à propos d’une politique gouvernementale ? Ou encore cette vidéo que vous avez partagée avec un ami et qui soulève des questions légitimes sur le récit actuel approuvé ? Regardez votre score de crédit social dégringoler et, ce faisant, votre accès aux services essentiels à la vie quotidienne être révoqué, un privilège à la fois.

Cela semble extrême, mais ce score de crédit social est déjà une réalité en Chine, où les gens ne peuvent même pas monter dans un train si leur score est inférieur à un certain seuil. Ne vous y trompez pas, cela va arriver, bientôt, et dans le monde entier, et c’est caché dans le cheval de Troie du Passeport Vaccin. (NdT Et déjà présent dans Facebook, non ?)

Bien qu’un tel monde puisse nous sembler invraisemblable, si nous nous arrêtons et réfléchissons un instant, il devient clair que COVID-19 nous a déjà donné un avant-goût d’un monde où ce qui est permis, et avec lui les limites de notre liberté, change chaque jour. Le processus d’insensibilisation a déjà commencé.

Bien que cette vision de notre avenir imminent soit assez choquante, le véritable pouvoir dystopique d’un tel projet n’apparaît que lorsque nous situons le passeport-vaccin/la plate-forme numérique d’identification dans le contexte du monde de haute technologie et de haute surveillance dans lequel nous vivons déjà. Ce n’est un secret pour personne que les géants mondiaux de la technologie surveillent et enregistrent toutes nos actions en ligne, chaque message aimé, chaque article partagé, chaque publicité cliquée et chaque vidéo regardée étant utilisés pour établir des profils détaillés sur nous. Ces profils psychographiques générés par les big data ne sont pas seulement utilisés pour déterminer les produits que nous souhaitons acheter, mais aussi, ce qui fait froid dans le dos, pour déduire nos préférences politiques, nos opinions, nos attitudes et nos croyances, voire nos pulsions et nos peurs les plus intimes. On peut vraiment affirmer que, armés de big data, d’I.A., d’algorithmes et d’une puissance de calcul quasi infinie, Google, Facebook et Amazon peuvent nous connaître mieux que nous nous connaissons nous-mêmes.

En outre, après les révélations d’Edward Snowden sur les programmes de surveillance illégaux et omniprésents de la NSA aux États-Unis, qui travaillent main dans la main, comme ils l’ont fait, avec leurs partenaires du Five Eyes (Royaume-Uni, Canada, Australie et Nouvelle-Zélande), la plupart des personnes raisonnablement informées savent que les gouvernements collectent et stockent de grandes quantités de données numériques sur leurs citoyens, y compris la quasi-totalité des appels téléphoniques, des textes et des courriels. Aujourd’hui, chaque aspect de notre vie est surveillé, examiné et profilé dans le cadre de l’appareil national de sécurité de l’État ou de l’appareil à but lucratif des grandes entreprises.

Jusqu’à présent, le marché faustien que nous avons conclu avec les grandes entreprises technologiques semble se résumer à un léger coup de pousse ici ou là dans une publicité en ligne, ou à une recommandation étrangement précise d’Amazon pour acheter quelque chose dont nous ne savions même pas que nous le voulions. Eh bien, tout cela va changer, et pour toujours, si nous laissons les passeports vaccinaux se déployer. Pourquoi ? Parce que le passeport vaccinal et le système de crédit social vers lequel il va rapidement évoluer, est la dernière pièce manquante dans une architecture automatisée de surveillance totale et de contrôle social.

George Orwell nous a tous familiarisés avec l’aspect « surveillance et contrôle » de la surveillance. Et nous savons tous intuitivement que le fait d’être surveillé nous pousse à nous conformer à certaines règles et normes.

(8’20 » des 17’12 »)

La suite est à venir

Traduit avec l’aide inestimable de www.deepL.com/Translator, mais encore à peaufiner !

APPENDICE
Le projet de déploiement mondial du passeport-vaccin n’a rien à voir avec votre santé.
Le passeport-vaccin est un cheval de Troie utilisé pour créer un tout nouveau type de société contrôlée et surveillée dans laquelle la liberté dont nous jouissons aujourd’hui ne sera plus qu’un lointain souvenir.
Il est temps d’arrêter ce plan dans son élan.
*
Les sous-titres sont désormais disponibles en allemand, portugais brésilien et européen, catalan, espagnol, finnois, grec, hébreu, hongrois, italien, japonais, néerlandais et vietnamien. Merci à tous ceux qui ont décidé, de manière indépendante, de traduire le texte de cette vidéo afin qu’elle puisse toucher un public plus large.
Si vous souhaitez fournir des sous-titres pour cette vidéo ou faire une voix off dans votre propre langue, veuillez rejoindre le canal Telegram @ThisPivotalMoment où vous trouverez les ressources nécessaires.

Frères et sœurs, veuillez regarder cette vidéo et la partager largement.
J’espère qu’elle pourra toucher ceux qui n’ont pas encore ouvert les yeux sur l’ampleur des défis auxquels nous sommes confrontés.
Nous sommes engagés dans une course contre la montre et dans une bataille contre une propagande soutenue et implacable.
Mais ensemble, nous pouvons inverser le cours des choses.

URL LBRYlbry://@AussieFighter#8/This-Pivotal-Moment#b
Aussie Fighter @AussieFighter

Voir, par ailleurs, ceci.

Et
Assange
?