Vacciner les guéris du covid ?

A 8 minutes 45 de cette vidéo, voici l’opinion – ô combien-dissuasive ! – d’un anatomo-pathologue, propriétaire d’un labo d’analyses, de l’Idaho, le Dr Ryan Cole.

*

Tout le reste de son speech est aussi décapant !

Mais, mais, mais : Contradiction par l’AFP (grande gardienne de l’orthodoxie, non ?)

« Cette vidéo de 17 minutes a été partagée plus de 400 fois selon l’outil de mesure d’audience Crowdtangle.
On y voit le médecin américain Ryan Cole prétendre que les vaccins ARN messager sont toxiques et que la protéine spike contenue dans le vaccin provoquerait “la même maladie que le Covid-19” et abîmerait des organes vitaux.

« Dans son intervention, Ryle Cole affirme qu’après l’injection d’un vaccin ARN messager, “la protéine spike ne reste pas dans le muscle, la protéine spike circule dans votre corps et atterrit sur plusieurs organes.

« Cette affirmation est fausse.

La protéine spike (S) ne circule pas dans le corps. Un petite quantité de protéine S pourrait être trouvée dans le sang peu après la première dose de vaccin, comme dans divers tissus et organes, mais la vaste majorité de la quantité de protéine S est dans le muscle (là où elle a été injectée – 60%) et le proche ganglion lymphatique (30%) et cela booste la réponse immunitaire à cet endroit,” a expliqué à l’AFP le Dr Oliver Stojkovic, généticien et professeur à la Facuté de médecine de l’Université de Belgrade.

Une toute petite quantité de protéine spike pourrait être trouvée (dans les premiers jours suivant la vaccination) dans le sang, mais en allant jusqu’au foie ce sera détruit par des enzymes et à travers les reins, puis éliminé par l’urine,” a-t-il expliqué dans un email à l’AFP le 13 août. »

*

Cette « toute petite quantité » suffirait-elle à provoquer ce que le Dr Cole dit avoir constaté dans ses analyses ?
Comment savoir ?
D’autres observations confirmeraient-elles les déclarations de Cole ?

Et
Assange
?