Pas de lien

Le Vidal :

Un décès post-injection : pas de lien de causalité selon les éléments disponibles
L’ANSM évoque le décès d’une personne résidant en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) survenu le 13 janvier environ 2 heures après l’injection du vaccin COMIRNATY.
Aucun effet indésirable immédiat tel que des signes de réaction allergique n’a été constaté suite à la vaccination.
Après analyse de ce signalement prenant en compte le profil du patient (antécédents médicaux et traitement lourd), le lien de causalité entre le décès et la vaccination ne peut être établi.

EDIT du 20 janvier 2021 : dans le cadre du dispositif de surveillance en temps réel mis en place par l’ANSM et le réseau des CRPV, de nouvelles données intermédiaires de pharmacovigilance relatives au vaccin COMIRNATY ont été publiées le 19 janvier à 20h00.
Au total, 139 cas d’effets indésirables ont été rapportés depuis le début de la campagne vaccinale en France, dont une vingtaine de cas graves.
Cinq décès de personnes résidant en EHPAD ou résidence vieillesse ont été signalés, sans lien de causalité établi avec le vaccin. /Fin EDIT’

Et
Assange
?