Pleins pouvoirs ?

« «Il faut se donner les moyens, pendant encore plusieurs mois, d’avoir la possibilité de recourir à des mesures, si c’est nécessaire, pour protéger les Français», a expliqué Gabriel Attal.

Cette phrase, prononcée non par le président de la République, le Premier ministre ou le ministre de la Justice, mais par le simple porte-parole du gouvernement, en dit long sur l’état d’esprit qui semble présider au sommet de l’État.
La prolongation de mesures restrictives de libertés pour tous les Français, pour une durée de près d’un an et en pleine période d’élection présidentielle, se fait sans beaucoup de questions. »
Mathieu Slama

« Avec l’état d’urgence régulièrement reconduit, l’exécutif a goûté, si l’on peut dire, ou s’est accoutumé à tout le moins, aux « pleins pouvoir s» sans avoir besoin de recourir à la mise en œuvre de l’article 16 de la constitution.

Tout aussi inquiétante, et peut-être plus encore, est la manière dont nous nous sommes habitués à ces mesures exceptionnelles et gravissimes.
Lors d’un entretien sur France Info, la ministre Emmanuelle Wargon s’est réjouie du fait que «le passe sanitaire est en vigueur, il fonctionne, et finalement, on s’y est tous habitués et ce n’est plus gênant dans la vie quotidienne».
Comment se réjouir d’un tel constat ? »
Mathieu Slama

Et
Assange
?