Vagabondage

Il y a presqu’un siècle, se tint en France un ‘congrès de vagabonds’, j’en ai vu des photos.

L’errance en Occident a une histoire, pas toujours rigolote. Pour dire vite, le capitalisme industriel n’a pu trouver son envol que du fait de la répression du vagabondage : c’était ‘l’usine, sinon la taule !’.

Si le vagabondage était aujourd’hui interdit, ce ne serait pas pour alimenter les usines, car l’industrie a cessé tout à la fois de manquer de main-d’œuvre et de pouvoir faire la loi. Mais, s’il en est besoin, le contrôle des corps aura toujours de suffisantes raisons.

Pour ma part, je dois faire viser chaque trimestre mon ‘carnet de circulation’ à un officier de police judiciaire. C’est un truc que le réseau gendarmique de contrôle connaît bien. Mais si je suis à l’étranger, pas de visa possible !

Et
Assange
?