La diagonale du trop-plein

Fatalement, deux fois sur trois, lorsqu’on dit qu’on s’oppose au stockage des déchets nucléaires à Bure, on nous oppose la question :
« Mais quelle alternative vous proposez ? ».
En vérité, personne n’a de solutions, ni vous, ni nous, ni eux !
Et lorsqu’on a pas de solutions, on arrête les frais, on se pose et on réfléchit à la réponse.
Sinon on continue à accumuler les erreurs, et on accentue le problème qu’on prétend résoudre.

Arrêt immédiat et total du nucléaire !

*

Scenario Tricastin.

Et
Assange
?