Avorter au Salvador

Le code pénal salvadorien
interdit l’avortement en toutes circonstances,
même en cas de danger
pour la santé de la mère ou de l’enfant,
et prévoit des peines
pouvant aller jusqu’à huit ans de prison.

Mais les poursuites sont généralement engagées
pour « homicides aggravés »,
passibles d’une peine
pouvant aller jusqu’à 50 ans de prison.

Explications par Amnesty international

Trois femmes, condamnées pour suspicion d’avortement
viennent d’être libérées.

Et
Assange
?