Fruits

« Après une contraction de 3,6 % de son économie l’année dernière, les banques commerciales du Sri Lanka sont à court de dollars pour financer les importations essentielles, notamment les denrées alimentaires et le carburant, tandis que la crise s’aggrave.
En début de semaine, le gouvernement a sollicité un prêt d’urgence de 100 millions de dollars auprès de la Banque mondiale pour sa campagne de vaccination contre le coronavirus.
Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence le 31 août pour faire face au développement du marché noir pour les produits de première nécessité et à l’épuisement des stocks de certains aliments.
À court d’argent, le Sri Lanka demande l’aide des Émirats pour acheter du pétrole », lis-je dans leur Figaro. Voir aussi.
Les divers fonds souverains (sovereign funds) des Émirats pourraient ainsi s’intéresser à des valeurs srilankaises en vue de les intégrer à bas prix leurs actifs…

Verrons-nous s’instaurer de nouvelles formes de colonisation, dans ce pays et ailleurs ?
Et découvrir petit à petit, à court, moyen et long termes, comment les hommes et femmes utracapitalistes et leurs rejetons, réjouis, parviendront à récolter les beaux fruits de la pandémiose ?

Au fond, depuis des siècles, l’appétit des gros ne faiblit pas !
Fut un temps où c’étaient les rois et empereurs qui avaient faim : ils sont maintenant au service des ultracapitalistes qui mènent le bal.
Exception notable : L’État d’Israël continue de coloniser hors de ses frontières.

Et
Assange
?