Impossibles

J’étais invité à un double cours : hébreu d’abord, arabe ensuite. Dans cette organisation, quelle que soit celle des deux langues qui t’intéresse en priorité, tu dois progresser en parallèle dans les deux. J’y ai vu un prof d’hébreu assistant à un cours d’arabe.

B. est fraîche émoulue d’une école de livres, bibliothèques, librairies, etc. Elle prend son premier emploi dans une librairie ‘jeunesse’. Là, elle suggère de créer un club de lecteurs ‘ados’. Tout le monde l’en dissuade : ‘Te fais pas d’illusion, B., les ados ça ne marchera pas !’ B. persiste. Elle met le projet à exécution. ça marche. Même que les ados en question en redemandent…

Une manière de gérer la rareté. Les possibilités pour les collectivités d’accorder des subventions se faisant de plus en plus limitées, et plutôt que d’en réduire le montant, un municipe a décidé de procéder comme suit : les associations déposent un dossier, tous les dossiers sont étudiés, ceux qui ne remplissent pas les conditions sont écartés, et les autres sont soumis à tirage au sort effectué en public. Manière pour la municipalité de se dédouaner ? En tout cas, clarté, car les raisons pour lesquelles certains dossiers se sont vus écarter sont également exposés publiquement.

L. et plusieurs de ses amis s’étaient demandé comment transposer une situation – un projet d’enfouissement de déchets nucléaires ultimes – en une production artistique. Après avoir longtemps réfléchi à réaliser un film pour alimenter la réflexion, ils se sont frottés aux exigences du roman-photo, qu’aucun d’entre eux ne maîtrisait pourtant. Ils en sont à préparer le ‘tournage’, et notamment à recruter localement les personnes qui tiendront grands et petits rôles. Chacune de leurs sessions de travail commence comme ceci : ils/elles se tiennent une minute par les épaules ou la taille, en formant un cercle. Je trouve ça pas con.

Et
Assange
?