La vraie nature d’Israël ?

« Un peuple sûr de lui et dominateur » (De Gaulle) ?

Aujourd’hui, pour soutenir la folie-Israël toujours vive,
c’est pas difficile :
suffit de ne rien faire (sauf détourner le regard, et se taire face au génocide).

Un ami commente mon propos ci-dessus :
« Trois réflexions personnelles sur le sujet qui me révolte à m’empêcher de dormir, d’autant plus que je me rappelle être à Jérusalem en 1995 pour le mariage d’un ami séfarade de Guadeloupe au moment ou Rabin a été assassiné, et avoir ajouté une bougie au million déposées par des israéliens, pour la paix, pourtant sabordée par cet événement…

1- Répondre à la barbarie par plus de barbarie, n’est pas un comportement digne d’un être humain.
Cela prouve juste que l’on n’a plus de cœur.

2- L’humanité a besoin de toucher le fond avant de rebondir.
Suis-je encore trop innocent pour croire qu’on arrive au niveau de ce fond ?

3- Les médias « de grands chemins » et les politiques corrompus à l’oligarchie corporatiste arrivent de moins en moins a vendre leur narratif à la population et leur pouvoir – jusqu’à peu sans concession – ne fonctionne plus.
En conséquence il implosent sur eux-mêmes à petit feu.
Si expérience du narratif Covid / confinement a fonctionné, il a aussi réveillé les consciences.
Et cela est irréversible.
Puisqu’une conscience individuelle réveillée ne se rendort pas. »

Licence Creative Commons Mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Oncle h

Les auteurs

Et
Assange
?