Le pétrole, c’est magique !

Moins grave est l’initiative d’un autre petit groupe, décidé à mettre en évidence un aspect oublié ou inconnu du pétrole.
– Il devient clair que le prix du pétrole augmentera désormais jusqu’à se trouver réservé, à terme, à certains privilégiés ou à certains usages. Les écologistes ne cessent de montrer du doigt les ravages causés par cette substance, pourtant naturelle : depuis la pollution généralisée jusqu’à la ‘société de l’auto’, en passant par le coup porté aux productions locales par le transport international de marchandises meilleur marché. Il n’y a rien à redire à cela. L’élan écolo rejoint ainsi la réalité en la rendant acceptable. Nous, c’est la magie du pétrole que nous voulons célébrer.
– C’est pas banal !
– Savez-vous combien d’heures de travail humain fait économiser un litre de pétrole ?
– Je ne saurais répondre !
– Eh bien vous le saurez quand vous aurez vu passer, ici ou là, notre voiture de vulgarisation ! Nous mijotons l’idée de faire pousser un véhicule sans moteur – genre tombereau – par une équipe d’une dizaine de personnes se relayant sur 100 km, en calculant combien d’heures/homme auront été nécessaires pour y parvenir. En avez-vous déjà une petite idée ?
– Aucune idée, à vrai dire !

-Eh bien, vive l’expérience ! Notre but n’est pas vraiment d’anticiper sur la création d’emplois de pousseurs – l’humanité a mis au point d’autres moyens ! – mais de mettre l’eau et le pétrole dans le même sac des biens communs dont on imagine difficilement la valeur réelle ! Nous sommes tous des gosses de riches !

-Oui, certes, mais n’oubliez-vous pas que le litre de pétrole acheté à la pompe a déjà nécessité des quantités d’heures de travail humain ?

Et
Assange
?