Les merveilles de l’existence

Ces temps-ci, je pense à m’instruire un peu.
Georg Groddeck – Au fond de l’homme, cela
« Du berceau à la tombe.
Vous vous rendez compte ?
Le petit enfant adore accompagner son père ou sa mère dans le lieu retiré pour y observer leur comportement.
En grandissant, il cherche des camarades pour pousser plus avant ses études et obtenir de nouveaux éclaircissements.
Puis vient l’époque de la puberté, et c’est encore dans le secret du cabinet que se passe l’événement le plus bouleversant de ces années, peut-être de toute sa vie : la masturbation.
Dès que son développement s’arrête, l’abêtissement de l’être humain commence et, au lieu de poursuivre sa recherche des merveilles de l’existence, il se contente de lire les journaux, de s’instruire jusqu’à ce qu’intervienne la vieillesse et qu’une attaque le foudroie sur ce même cabinet, mettant fin à tout. »

Georg Groddeck – Conférences psychanalytiques Tome 3 :
« On nous désapprend artificiellement à véritablement voir, entendre et sentir, de sorte que nous ne sommes finalement plus que des poupées que l’on remonte et qui jacassent. »

Et
Assange
?