Mais, concrètement, que faire ? et comment le faire ?

Si on veut s’y coller à plusieurs, pourquoi pas des `communautés’ de 10, 30, 100 ?
Hum-hum !
L’expérience montre qu’un bon fonctionnement n’est pas aisé à y établir, l’égotisme ne s’y dissolvant ni par enchantement, ni rapidement.
Les communautés qui existent sont rarement vécues comme la réalisation des espoirs qui y étaient placés initialement par leurs membres, et pas mal de souffrances y sont endurées.
Le côté « entre nous » ne convient pas à un projet de révolutionner le monde, lequel est aussi contrasté que bariolé.

Pourtant, oui,
il faut bien trouver comment sortir de ce terrible désert humain !

J’ai fini par imaginer de grandes collectivités « irrégulières ». Et c’est ce que je propose ici.

Elles seront constituées d’un tissu de petites « grappes » (de petites communautés) où nous nous sentirons autant liés à la grande collectivité qu’aux grappes auxquelles nous appartiendrons.

Licence Creative Commons Mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.

Et
Assange
?