Moins, c’est plus

La Poste s’affaire hardiment à fermer des bureaux de poste. Celui des Corbières où je viens d’aller relever mes e-mails devait lui aussi fermer. Comment ne pas trouver la décision de bonne gestion quand l’on sait que, sur ce territoire, la densité de population est inférieure à celle du Sahel ? Sauf que l’élu ne l’a pas entendu ainsi. Mais pas du tout ! Mieux : au lieu de défendre l’existant, il en a étoffé l’offre : internet, bibliothèque, relais Caf, etc. Bien sûr, cela représente un coût pour la collectivité, coût dont je ne me suis pas enquis. Résultat : par contamination, des communes voisines qui, au départ, n’avaient pas de bureau de poste en disposent aussi maintenant, ainsi que d’une bibliothèque, etc.

Et
Assange
?