Speaking

Le jour où, après des années « d’anglais », j’ai dû téléphoner à Londres pour la toute première fois, j’ai passé un bon bout de temps à m’y préparer : me présenter, indiquer pourquoi j’appelle, prévoir les objections qui me seraient faites, etc.
Puis, plein de courage, je me suis lancé.
Sonnerie, une voix, et j’énonce fièrement que je souhaite parler à Mrs V.
Réponse : « speaking ».
Merde, c’est quoi, ça « speaking » ? Jamais rencontré ce type de réponse en classe !
J’ai honteusement battu en retraite.

Plus tard, un Britannique me dira que, selon lui, je connais mieux l’anglais que lui.
– Qu’est-ce que tu me chantes là ?
– Mais oui : moi, la grammaire, j’ai toujours été brouillé avec, tandis que toi, tu nages là-dedans à ton aise…

Et
Assange
?