Start-up

Je soutiens plus que jamais cette idée, lancée par Zinzin, d’un réseau d’universités du cœur :
« Créons, mille universités du cœur, sans chef, sans centre, sans profs et sans compte en banque, associant de fait des gens de tous poils qui veulent vraiment comprendre ensemble ce que sont les temps qui courent.
Libérons Michel Colucci ! »

J’estime, en effet, que les universités connues n’aident pas à « comprendre ensemble ce que sont les temps qui courent ».
A quoi servent-elles donc ? ou Qui servent-elles ?

Et
Assange
?