Tous chercheurs ?

A., agriculteur rencontré il y a trente ans, avait adopté une méthode culturale dissonante : cultiver de la luzerne pour l’enfouir en tant qu’engrais vert. ça paraît élémentaire puisque la plante est capable de stocker – gratuitement – l’azote de l’air. Autant d’intrants en moins à acheter. A. veut donc savoir si ça intéresse les organismes de recherche publics (INRA…) de bosser avec lui sur cette question. Réponse négative. Son opinion est que les lobbies de l’azote font pression. Quant à moi, je pense en outre qu’un paysan se targuant de faire de la recherche, ça ne peut qu’irriter des chercheurs patentés.

A la même époque, G., autre agriculteur, veut de l’aide pour élaborer un brevet sur la production d’énergie à base de la houle de l’océan. L’idée lui est venue en envisageant une machine à traire fonctionnant à l’envers. Même situation, même punition !

A cette époque, je courais sous l’oriflamme du ‘droit à la recherche pour tous‘…

Et
Assange
?