Veaux

Philippe de Gaulle évoquant son père :
« Il a souvent employé l’expression ‘Les Français sont des veaux’.
Au début de juin 1940, par exemple, à Londres, à l’hôtel Connaught, à voix basse pour ne pas être entendu des convives qui dînent à la table voisine.
Il vient de stigmatiser l’armistice au micro de la BBC.
Je le vois alors serrer son couteau nerveusement avant de le reposer avec délicatesse.
Puis il me souffle :
‘Ce sont des veaux. Ils sont bons pour le massacre. Ils n’ont que ce qu’ils méritent.’ « 

C’est, certes, plus simple d’obéir.
Mais d’obéir à se soumettre pour de bon, il y a une marge, non ?…

Et
Assange
?