Vive Internet !

Je voulais cuire mon maquereau en papillote, fourré d’herbes et d’épices bien sûr, et au micro-ondes ça va de soi. Mais je ne me souvenais plus du temps de cuisson.
Dilemme. : ou bien je demandais à ma voisine, ou bien je soumettais internet à la question.
La voisine : ça pouvait me donner des points, question convivialité. Et ça, je ne veux pas m’en priver. Nous avons si peu de choses en commun (les “idées” comme on dit, par exemple), mais être fâché avec ses voisins, c’est pas cool.
Oui mais voilà : en l’interrogeant, je donnais des gages pour une réciprocité que je ne suis pas prêt à assumer. Par exemple, elle s’en autoriserait pour me demander de veiller sur son chat balourd, un jour où elle serait en balade avec son club.
L’internet, c’est vraiment plus cool ! Tu dois rien payer pour y accéder, et tu dois rien payer à la personne qui te fournit la réponse à ta question. C’est assez magique, quand on y pense !
Et il y a un autre intérêt à internet : tu peux confronter les sources, opération indispensable pour obtenir une information de qualité, non ? Car Marmiton et Madame Rosa te donnent leur réponse, et c’est toi qui décides en toute connaissance de cause, et sans aucune pression, vers qui ton cœur va pencher.
Donc, tu dois rien à personne, et en plus c’est raisonné. Qui dit mieux ?
Comme je dis toujours : Si internet n’existait pas, faudrait l’inventer !
Imagine maintenant que je pose ma question à la voisine.

Un, elle va me donner sa version, pas celles d’autres voisines. Bon, ça déjà, ça limite.
Mais c’est pas tout.
Imagine que, demain, elle vienne aux nouvelles : Alors, ça a marché ?
Supposons que j’aie foiré : vais-je le lui avouer ?
Ou supposons que je n’aie pas adopté sa manière de faire : comment mentir en beauté ? J’suis pas fort pour ça…
Donc, moi je dis : Vive Internet !
Alors, je te connais, tu vas me dire : Oui, mais via internet, le méchant Gooogle va savoir que tu cuisines, que tu aimes le maquereau, que tu ne sais pas comment le cuire, et même l’heure et le jour où tu t’es posé la question, et tellement d’autres choses encore, que tu t’imagines même pas.
Eh ben, figure-toi que je te réponds : J’utilise Aïiee+, pour échapper aux pubs, donc ce Monstre ne pourra pas orienter mes choix futurs !
Hum ! Oui mais, si ce Gros vendait l’info à la police ? Une info que tu auras fournie gratuitement, comme tu fournis gratuitement les verres usagés, qui sont pas perdus pour tout le monde…
Oui, tu as peut-être raison : je vais demander à la voisine de ne plus porter mes verres usagés au tri.
Mais ça veut donc dire que tu convivialises déjà bien avec elle ? Tu cours donc déjà le risque qu’elle te demande des services en échange !
Non, non, pas de crainte. Lui remettre mes verres usagés esr une manière de lui rendre service, à elle : car c’est ainis qu’elle sauve la planète. Et sa contribution est augmentée, grâce à l’aide de plusieurs de ses voisins qui, eux, ne la sauveraient sans doute pas, sinon. Je ne lui dois donc rien de plus en échange.
Par contre, oui, si je lui retire l’accès à mes verres usagés, ça risque de troubler l’ordre établi.
Et j’peux pourtant pas les télédéverser dans l’internet…
M’enfin, ceci étant, moi, l’internet, j’suis quand même pour !
Je me demande d’ailleurs comment nos ancêtres ont pu s’en passer.
Et pendant si longtemps, les pauvres !

Et
Assange
?