Une fête clandestine

Je feuillette nonchalamment quelques journaux des mois sombres que nous venons de connaître et je tombe (c’est le cas de le dire !) sur un titre « Une fête clandestine ».
Oui, nous en sommes là !
Une société sans fête, n’est-ce pas une société défaite ?

Et
Assange
?