Y a pas d’solution

Je participerais bien à une série d’échanges
à distance
et par écrit,
durant un nombre limité de mois,
entre une demi-douzaine de personnes,
sur le thème « Y a pas de solution« .

Il me semble que trop de vains espoirs – ou désespoirs ? – viennent encombrer les réflexions sur les futurs envisageables.

En liminaire, il serait demandé à chaque un ou chaque une un premier texte original à discuter, de 100 à 3000 mots.
Puis une contribution mensuelle au minimum, en réaction (ou non) à ce que les autres auraient pondu.

Je n’attendrais, pour ce chantier, que des personnes en recherche…

contact

Et
Assange
?