Z. est mort

Une fiction raconte l’émotion du peuple de France au moment où Zemmour meurt d’une hémorragie cérébrale, après avoir fait la fête et s’être bourré la gueule toute la nuit avec son CR (Comité restreint) : Z-em-mort… ! ! ! !

Le conditionnement a été tel (celui du Covid 19 à la puissance 3 ou 4) que le peuple se sent abandonné ( « Comment serons-nous défendus, désormais ? »)
et en même temps libéré, mais sans trop oser le dire, ou même se le dire…

(autrement dit : reprendre exactement le cas de la mort de Staline en l’appliquant à Z.)
« Que feriez-vous sans moi, vous qui êtes plus impuissants que des chatons aveugles tout juste venus au monde? »

Et
Assange
?