Abondance, clap de fin

Même ceux qui ne se serraient pas trop la ceinture, jusqu’à présent, sont officiellement notifiés que ça sera désormais pour tout le monde (hum ! disons presque…).

Bientôt des queues devant des postes publics de distribution d’eau ?
Des délestages réguliers d’électricité ?
D’étranges hausses de produits de première nécessité ?

Bah ! pourquoi les privations seraient-elles toujours inégalement réparties dans un monde mondialisé ?

Et
Assange
?