Cybernétique

Tout le projet de cybernétique, à la mi-XXème siècle, consistait à inventer un nouveau mode de gouvernement, étant donné que celui des hommes conduit aux catastrophes (Staline, Hitler) : un gouvernement par une intelligence plus performante, à construire par les ingénieurs, qui prendrait des décisions informées objectivement, conduisant à des décisions simples à prendre.

Il n’existait même pas d’ordinateurs à l’époque, mais les plans de la cybernétique s’affirmaient gaillardement.

En même temps que la mode des @ est apparu, cinquante ans plus tard, le préfixe cyber : cybercafé, cybermonde, etc. Ça faisait moderne. Mais le sens initial en était occulté.

L’actuel cyber-gouvernement, qui vise à gouverner les individus, est mille fois plus intrusif que celui du siècle dernier, qui cherchait à permettre aux politiques de gouverner sainement des États.

Et
Assange
?