Diviser pour régner

S’il ne fait pas naître une majorité au sein des électeurs, Macron ne pourra pas gagner au printemps 2022.
A la présidentielle bien sûr, mais aussi aux législatives qui lui sont tout aussi nécessaires pour favoriser les intérêts qu’il sert.

Construire cette majorité nécessite et nécessitera de grands moyens, d’où la violence ne sera pas exclue.

Aujourd’hui, il s’agit pour lui de monter tranquillement les pro-« vaccin-obligatoire » et les « pro-permis » contre ceux qui dénoncent cette mise en tutelle. Je ne serai, bien sûr, pas le seul à l’exprimer.
Et ça marche comme prévu…

Proposition :
pour défendre le principe de non-discrimination, et l’affirmer dans la vie courante, que porteurs de permis et non porteurs se présentent ensemble à l’entrée de lieux ou d’événements, et que les porteurs refusent d’entrer si tous ne passent pas.
N’est-ce pas ce qui se passe naturellement quand un patron de bistrot prétend refuser tel membre d’un groupe dont le faciès ne lui plaît pas ?

Car – soyons sérieux ! – des vaccinés et des non-vaccinés ne peuvent-ils pas, les uns et les autres, transmettre ce coronavirus ?

Et
Assange
?