Haro sur les non-vaccinés

Le porte-parole du gouvernement a mis en garde contre la « fracture vaccinale » qui pourrait provoquer « du ressentiment entre les Français » vaccinés et les autres.
« Il faut éviter une situation où l’épidémie reprendrait notamment du fait de personnes qui ne se sont pas fait vacciner et imposerait de prendre des mesures de restriction qui s’imposeraient à des personnes qui, elles, ont fait l’effort de se vacciner » W

Commentaire en ligne : « il n’y a pas si longtemps c’était la faute des restaurateurs, puis des teufeurs, et maintenant c’est la faute des non vaccinés, ce petit jeu va durer jusqu’à la Présidentielle ? »

Une correspondante m’écrit :
« Prémisse de l’été 2021 : « Une nouvelle épidémie pourrait survenir bientôt à cause des non vaccinés ».
Mais sur quels travaux scientifiques ce mantra s’appuie-t-il ?

Par contre, si l’on observe comment se comportent bien des vaccinés, ils paraissent se sentir protégés par la piqûre magique, et inoffensifs à l’égard des autres : ils n’appliquent plus les mesures, ils parlent en tête à tête sans masque, etc.
Ainsi vivent-ils dans une fausse sécurité, et sont-ils plus dangereux que les non-vaccinés qui appliquent ces mesures.

De même que les sondages d’opinion servent à former les opinions, un ministre qui ‘craint’ la fracture vaccinale la crée en réalité. »

S’il s’agit d’une stratégie délibérément appliquée, c’est vraiment à vomir !

Et
Assange
?