InfOeillères ?

Habituel

1-
Il n’est pas rare que, pour s’informer, l’on fasse confiance à une ou plusieurs sources.
Si je suis abonné, j’ai tendance à privilégier le canal auquel j’accède ainsi, ne serait-ce que pour en avoir pour mon pognon.

La multiplication actuelle des sources + la gratuité de beaucoup d’entre elles changent-elles cet état de fait ?
Autrement dit, m’informé-je plus librement aujourd’hui qu’hier ?

2-
La confiance dans les sources, à quoi ça tient ?
A la qualité de l’information proposée ?
Parfois oui, parfois non, et sans doute souvent oui et non.
Que peut-il donc y avoir d’autre que l’information dans l’information ?

Je recherche de préférence l’information qui me confirme dans mes opinions, mes croyances, mes convictions, appelons ça comme on veut. K

Nouveau

3-
Dans le cas où « ma » source me matraque à coups d’infos orientées, je suis prêt à l’accepter.
A fortiori si des sources que je ne consulte pas d’habitude en font autant.
Car comment ne pas croire cette infopagande tous azimuts à coups de messages omniprésents ?

A quelles conditions puis-je m’extirper de cet étau ?

4-
Tout ce que je reçois ou consulte est répertorié, assemblé et traité dans le Grand Registre.
Ainsi celui-ci est-il mieux informé objectivement que moi-même à mon sujet.
Or, je n’y ai pas accès.

Vais-je m’en soucier ? Comment ? En poussant des cris d’orfraie ? En cassant les machines à informer ?

Ou baisser les bras ?

Et
Assange
?