Poids

« La pandémie a bouleversé tous les aspects de notre vie et a fait des ravages sur le corps et l’esprit.
Des milliers de personnes ont payé un lourd tribut et beaucoup ont pris du poids pendant le confinement », a déclaré Prof Jonathan Valabhji, le directeur du NHS national clinical director for diabetes and obesity.

« La prise de poids signifie également un risque accru de diabète de type 2 – qui est associé à de nombreux types de cancer courants, à la cécité, aux amputations ainsi qu’aux crises cardiaques et aux accidents vasculaires cérébraux » a-t-il ajouté.

Les personnes qui demandent une aide pour perdre du poids sont en moyenne 2,27 kg (5lbs) plus lourdes que celles qui ont commencé le programme au cours des trois années précédentes.
The Guardian

Puisque ça doit être à peu près la même chose en France, je ne comprends pas que son EMinence, notre guide suprême, n’ait pas rendu le jeûne obligatoire.
Il a réussi le coup pour le vaccin : alors, pour le jeûne, mêm’pas cap’?

Et
Assange
?