Qui désinforme le mieux ?

« Un haut responsable du renseignement américain affirme que des missiles russes ont atteint la Pologne, membre de l’OTAN, tuant deux personnes ». Associated Press – Varsovie, Pologne – 15 Novembre 2022

Un responsable anonyme des services de renseignement américains
+ des organes de presse grand public : Washington Post, USA Today, Reuters, Bloomberg, Boston Herald, Daily Telegraph, The Times, Sky News et Guardian (alors même que, dès ce stade, certains analystes avaient déjà émis des doutes quant à la provenance russe du missile, sur la base des images des débris).
+ des responsables gouvernementaux
+ des experts de renom :
ça mérite qu’on s’arrête un instant pour réfléchir à tous ceux-là qui ont diffusé cet échantillon de désinformation, qui aurait pu facilement déboucher sur quelque chose de calamiteux :
« A senior U.S. intelligence official says Russian missiles crossed into NATO member Poland, killing two people ». WARSAW, Poland (AP) — November 15, 2022

« La désinformation la plus dangereuse et la plus influente est souvent diffusée non pas par des robots aléatoires ou même par d’obscures agences de fausses nouvelles, mais par des organes de presse traditionnels, des responsables gouvernementaux et d’autres sources habituellement considérées comme « faisant autorité » et « irréprochables ». Jacobin

L’hypothèse que Zelinsky soit caché derrière cette dépêche n’est peut-être pas farfelue.
Voir ce qu’écrit Zinzin à ce sujet.

Et
Assange
?