ReporTerre

Puisqu’il s’agit d’un média professionnel
écrit (sans vidéo vorace),
réalisant des enquêtes de terrain,
sans abonnement,
sans subvention,
sans publicité,
sans revenus spéculatifs,
sans sponsor,
et publiant ses comptes,
je donne chaque mois quelques petits sous à Reporterre.

Il écrit
« Grâce aux donatrices et aux donateurs, nous sommes totalement indépendants, et ne bénéficions d’aucune subvention, à la différence de la presse mainstream, qui non contente de manger dans la main des milliardaires, vient encore picorer dans les poches de l’État. Cette indépendance est vitale : sans elle, pas de liberté d’information, de jugement, d’enquête. »
« En 2021, les dons ont représenté 98 % de nos ressources. Soulignons que l’immense majorité est constituée de petits dons. »

C’est moins l’écologie que cette démarche de financement qui m’a poussé à y contribuer.
Je la vois comme une forme de résistance.
Et Reporterre fait la preuve que ça marche !

En prime, quand il m’arrive de lire ce qui est publié, j’suis pas déçu.

Bon, Allez ! Faut DONNER, quoi !

presse professionnelle libre
disponible gratos
pour tout internaute lisant le français
(ou presque : bientôt une version pour malvoyants ?)

Et
Assange
?