Se faire obéir

Vu hier un documentaire algérien dont les écoles d’un village occupent le premier plan. Malgré les coups de règle sur les doigts ou sur la tête, l’absentéisme sévit. Les maigres arguments du maître pour justifier l’obligation scolaire sonnent creux. Absentéisme, signe d’une incroyance ?

Je me demande aussi si, pour accepter d’obéir, il n’est pas nécessaire que l’on s’imagine soi-même – fût-ce de manière informulée, et fût-ce imaginairement – dans la situation d’avoir à se faire obéir.

Et
Assange
?