Tian an men au lycée

Initiative de lycéens. Le film et la photo de l’étudiant chinois qui s’était placé seul devant les chars de l’Armée, lors de la révolte de la place Tien an Men, les a sollicités. Ils se sont demandés combien d’entre eux se seraient montrés capables d’une telle action. Résultat : pas un seul.

Décision fut prise de rendre hommage à cet homme hors du commun. Mais comment faire ? Ils se sont dit que poser la question était en soi une manière d’attirer l’attention sur cet événement et ce courage. D’où l’idée : organiser un appel à projets dans leur entourage. Maigre récolte, mais récolte tout de même : deux scénarios de BD, une minute annuelle de silence, une simulation de l’événement dans l’une des cours du lycée.

Eh bien, le tout trouva à se réaliser en l’espace de trois mois. Les deux BD furent très différentes : l’une s’appliquait à imaginer l’avant et l’après de l’acte courageux, vu du point de vue de l’étudiant ; l’autre élargissait le propos de manière didactique, associant à l’évocation de cette répression une information sur les milliers d’exécutions annuelles qui ont toujours cours en Chine.

Et
Assange
?