Une OMS supranationale ?

En fin d’un article d’Ardeur :

Si à ce jour l’OMS ne possède aucun pouvoir contraignant vis-à-vis de ses États membres, cette situation pourrait être amenée à évoluer très rapidement.
Profitant de l’opportunité de l’épidémie de covid 19, un « Traité sur les pandémies » est en effet en cours d’élaboration (Lien).
Et ce que nous pouvons déjà en lire devrait nous alerter (Lien).
L’OMS, à l’instar de l’OMC, afin de renforcer son « indépendance et son autorité », entend se doter de « nouveaux instruments juridiques ».
Il n’est pas difficile d’imaginer la mise en place d’instances d’arbitrages, véritables tribunaux privés, sur les modèle de l’Organe de Règlement des Différents, le bras armé de l’OMC.
L’OMS se doterait ainsi de la possibilité de contraindre les législations des États.

Et
Assange
?