Voyager sur place

Les astres et planètes tournent – et ce, paraît-il, dans le sens des aiguilles d‘une montre (dire l’inverse serait plus judicieux) -, les derviches aussi, les valseurs aussi, etc. Voilà l’argument qu’utilise un concepteur de ‘harnais pour tourner à deux’. De quoi s’agit-il ? D’un harnachement qu’endossent deux personnes pour tourner ensemble – de longues heures sans s’épuiser, paraît-il – (‘dans le sens où ça tourne dans l’univers‘, préconise naturellement l’argumentaire) : les partenaires se font face et, à leur gré, se tenant proches ou se distanciant à ne plus se toucher, s’aident de la force centripète pour tourner tourner tourner, debout ou jambes fléchies. L’inventeur recherche fabricant, distributeur, etc. Une demande de brevet est en cours.

Et
Assange
?