Devoir de mémoire

Lu dans Thomas Suárez – Comment le terrorisme créé Israël – Ed. Investig’action

1936
Avril
17 – L’Irgoun abat et tue deux Palestiniens « alors qu’ils dormaient dans leur cabane, dans l’une des plantations des Juifs, dans la colonie de ‘Ramataeem’ ».
20 – L’Irgoun agresse « deux Arabes sur le dos d’un chameau à l’ouest de Tel Benyamin », tuant l’un d’eux, et assassine également un travailleur d’une plantation.
Août
17 – L’Irgoun attaque un train de voyageurs à coup de grenades et d’armes à feu au pont de Shlush Street à Tel-Aviv. Un mort et plusieurs blessés.

1937
Mars
6 – Attentat à Rehavia.
22 – Attentat à Yazur.

Mai
20 – Attentat à Jérusalem

Juillet
7 – Attentat à Jérusalem.

Octobre
20 – Attentat à Jérusalem

Novembre
11 – L’Irgoun lance une bombe sur un groupe de Palestiniens de Jaffa Street à Jérusalem « près du garage de la National Bus Co ».

Décembre
27 – L’Irgoun ouvre le feu sur un autobus palestinien sur la route de Tel-Aviv à Jérusalem.

1938
Avril
11 – « Deux sacs contenant des bombes dans le train des travailleurs de l’Irak Petroleum Company en provenance de Haïfa » tuent deux personnes et en blessent grièvement une troisième. Même chose dans un autre train : un mort.
11 – Quatre personnes sont tuées par des bombes de l’Irgoun près de Kiriat Haïm.
21 – Tentative contre un autobus palestinien : la grenade n’explose pas.

Juin
26 – Explosifs contre le marché arabe de Jaffa.

Juillet
4 – Cinq Palestiniens tués et vingt blessés lors d’une attaque de l’Irgoun contre des quartiers arabes de Jérusalem.
5 – L’Irgoun attaque des autobus dans la région de Ramle.
6 – Haïfa : « Une grosse bombe a été lancée mercredi après-midi sur le marché arabe et elle a explosé, causant de nombreux morts, et ceux-ci sont passés au nombre de 120 après que l’ordre a été rétabli ».
7 – Des militants de l’Irgoun occupent des positions sur la grand-route de Tel-Aviv à Haïfa « afin de s’en prendre au trafic arabe » mais, au lieu de cela ils frappent des visiteurs indiens venus de Tanzanie, les confondant avec des « Arabes ».
8 – Une bombe disloque un autobus rempli de campagnards arabes à la ports de Jaffa : quatre Palestiniens tués sur le coup et trente-six blessés. Jeteur de bombe présumé : une écolière de douze ans.
15 – Déguisé en porteur arabe, un poseur de bombe place une « caissette de concombres » piégée au beau milieu du marché arabe de Haïfa, tuant des « vingtaines » (Scores) de Palestiniens et en blessant bien d’autres.
18 – Attentat à la bombe à Jérusalem : onze Palestiniens tués et trois grièvement blessés.
25 – A 6 heures du matin, des terroristes sionistes jettent une bombe sur le même marché (arabe) aux melons que le 6 juillet : « Une terrible quantité de dégâts, causant la mort de quarante-cinq Arabes, en blessant quarante-cinq autres et tuant également trois chevaux et neuf ânes ».
26 – Jacob Ras tente de déposer « une bombe à retardement particulièrement dévastatrice dans la Vieille Ville de Jérusalem ». Démasqué avant l’explosion, il se suicide.

1939
Février
27 – « Des attentats commis par des Juifs das toutes les parties du pays » : trente-huit Palestiniens tués et quarante-quatre blessés.
17 – « Quelque 1 000 Juifs attaquent et mettent à sac le bureau du commissaire de district.
18 – Un millier de Juifs prennent d’assaut Zion Square et jettent de pierres sur des passants non juifs. « De très jeunes extrémistes juifs » brisent des vitres, pillent des boutiques et lancent des pierres contre la police. Un policier est tué. Un bureau de poste du quartier de Mea est détruit par le feu.

Mai
3 – Un caporal juif de la police est exécuté par les sionistes.
26 – Trois jours après l’approbation du Livre Blanc par la Chambre des Communes, « depuis une voiture, trois Juifs ouvrirent le feu sur un groupe d’Arabes à proximité de la gare de l’Est, à Haïfa » : cinq Palestiniens blessés.
29 – « Une bande de Juifs inconnus » « vêtus de tenues européennes et parlant hébreu » fait irruption dans le village arabe de Biyar Adas, abattant dix Palestiniens dont cinq – quatre femmes et un homme – meurent sur place.
29 – L’Irgoun place quatre bombes dans le cinéma Rex, à Jérusalem. Victimes : treize Arabes, trois Britanniques + un garçon et une fille Juifs qui selon l’Irgoun étaient allés au cinéma pour « s’amuser en compagnie d’Arabes ».
30 – À Jérusalem, deux Palestiniens sont abattus dans un autobus arabe « par des Juifs inconnus ».

Juin
2 et 3 – Des bombes de l’Irgoun tuent quatorze Palestiniens et en blessent trente-cinq dans des attentats sur le marché arabe à proximité de la porte de Jaffa, ainsi que du fait de mines posées sans discrimination dans des vergers palestiniens, sur des routes et des sentiers.
8 – Une adolescente juive, « dont on a dit qu’elle était vêtue comme une femme arabe, fut arrêtée à 9h30 juste après avoir déposé un panier contenant une bombe à retardement minutée pour exploser à 11h parmi une foule d’Arabes ».
10 – Une enveloppe piégée explose à 19h45 au Bureau central des postes.
11 – Un colis piégé explose au Bureau central des postes : un mort, huit blessés. Tentative d’attentat contre le maire de Jaffa.
12 et 13 – Attentats à la bombe dans des cafés, explosions détruisant le bureau de poste de Herzl Street et toutes les cabines téléphoniques de Tel-Aviv, incendie de la gare ferroviaire de cette ville. Une maison palestinienne de Jaffa est incendiée. Cinq palestiniens sont « abattus de sang-froid en dehors du village » de Belad es Sheikh (Haïfa). La route menant au village arabe de Feija est dynamitée ainsi qu’un camion de travaux publics : deux tués Palestiniens. À Tibériade, des militants sionistes posent une bombe terrestre : sept tués palestiniens et quinze blessés.
15 – Suite ininterrompue de « sabotages et d’agressions terroristes directes contre des Arabes de la part d’extrémistes juifs ».
19 – Haïfa : « explosion d’une grosse bombe juive sur le marché aux légumes le 19 juin, laquelle tua vingt et un Arabes et en blessa vingt-quatre ».
[Autre bilan, celui de l’Irgoun : « cinquante deux Palestiniens tués et trente-deux autres blessés »]
20 – Lubya (Nazareth) : trois Palestiniens tués et trois autres blessés.
21 – Un Juif abattu par balle à Kiryat Motskin (près de Haïfa) : un « traître », selon « la radio sans fil secrète des Juifs ».
24 – Un agent de police palestinien assassiné à Haïfa.
26 – À Haïfa, quatre Palestiniens frappés par une bombe lancée sur eux. À Jérusalem, deux inspecteurs de police assassinés par une mine terrestre placée sous leur logement. Graffitis à Tel-Aviv : « Par le sang et par le feu, la Judée se lèvera ».
[Agenda de l’Irgoun : «  À 5h30 du matin, une charrette arabe a été incendiée par nos hommes dans le voisinage de Beit Shearim. Quatre Arabes ont été tués et un blessé ; qui est mort plus tard. Peu après, le même jour, nos hommes ont tiré sur quatre Arabes sur la route de Ness Ziona à Rishon Le Zion. Ces Arabes ont été tués et l’un a été blessé. À 8h20, un Arabe a été tué par nos hommes dans la quartier de Mea Shaerim, à Jérusalem ».]
27 – Bombe à l’orphelinat syrien : six Palestiniens blessés. [Agenda de l’Irgoun : « À 7 heures du matin, une bombe lancée par nos hommes a explosé près de l’école Schneller à Jérusalem. Six Arabes ont été blessés. »]
28 – [Agenda de l’Irgoun : « À 5 heures du matin, un Arabe a été blessé Nebi-Samuel Road. À Midi, une bombe a explosé dans une allée en face de l’Anglo-Palestine Bank, à Haïfa. À 14h30, un Arabe a été tué à Juriano Square, à Haïfa. À 19h20, une bombe a explosé dans une maison du quartier de Wadi Salib, à Haïfa. »]
29 – « Mort et blessures d’un certain nombre d’Arabes au cours de six attaques par balles menées par des Juifs ce matin ».
[Agenda de l’Irgoun : « Quelques minutes après 17h, nos hommes ont ouvert le feu sur triis Arabes sur la route allant de Petah-Tikva à Rosh-Ha-Ayin. Deux ont été tués et le troisième grièvement blessé. Dans le même temps, deux Arabes ont été agressés au km 78 de la route de Haïfa à Jaffa. L’un a été tué, l’autre grièvement blessé. À 5h30 du matin, un Arabe a été tué sur la route de Jaffa à Tel-Aviv. À 5h30 du matin, des coups de feu ont été tirés contre un véhicule arabe près de Sha’araim. Quatre Arabes ont été tués et un grièvement blessé – il est mort plus tard. À 6h15 du matin, deux mines ont explosé sous un train entre Acre et Haïfa. Les voies du chemin de fer ont été détruites. Une locomotive et trois voitures ont déraillé. Il n’y avait pas de Juifs das ce train. À 6h30 du matin, un Arabe a été tué près de l’orangerie de Sheik-Munis, l’un des blessés est décédé. »]
30 – « Un Arabe a été abattu et tué ce matin ». Attaque d’un autobus palestinien à Jérusalem, et bombe d’ « origine juive » dans un café arabe de Marmilla Road : onze morts.
[Agenda de l’Irgoun : « À 8h du matin, un Arabe a été tué par nos hommes au marché de Mea Shearim, à Jérusalem. Le même jour, une bombe a été placée par nos hommes et a explosé dans un café arabe, au coin de Marmilla Road et de Julian Street. Douze Arabes ont été blessés. Dans l’après-midi, des couos de feu ont été tirés contre un autobus arabe se rendant de Liftah à Jérusalem. »]

Juillet
3 – Un café arabe saute : un Palestinien tué, trente-cinq blessés.
4 – « Deux Juifs lancèrent une bombe dans un camion arabe, près du quartier de Rebavia, à Jérusalem ». Un Palestinien abattu « par un Juif inconnu ». [Agenda de l’Irgoun : « À 5h20 du matin, une bombe a explosé dans la café arabe « Edmond », sur Kingsway, à Haïfa, à 200 mètres du bureau de police. Un communiqué officiel a déclaré qu’un Arabe avait été tué et quarante-deux autres blessés. »]
5 – [Agenda de l’Irgoun : « À 5h30 du mati, une bombe a été lancée contre un camion transportant des travailleurs arabes. Trois d’entre eux ont été blessés. Deux Arabes ont été assaillis à Jaffa Street, près de l’orphelinat séfarade. L’un d’eux a été grièvement blessé. »]
20 – Dans la zone de Jaffa et Tel-Aviv, l’Irgoun tue cinq Palestiniens et en blesse huit, tous étant de « piétons sur place par hasard », et bombarde la ligne de chemin de fer Lydda-Tantara.
22 – Des « Juifs manifestant contre l’annulation du décret sur l’immigration » tuent sept Palestiniens et en blessent six autres.
25 – Trente-neuf Palestiniens tués et quarante-six autres blessés au cours d’un attentat terroriste.

Août
2 – Attentat à la bombe contre le Centre de diffusion radio de Jérusalem : un ingénieur palestinien est tué ainsi qu’une Juive [« mortellement blessée par erreur » selon l’Irgoun].
5 – Attentat non revendiqué contre un match de cricket à Haïfa.
9 – Attentat non revendiqué contre le cotre Sinbad, tuant un agent de police. Bombe à retardement dans un autobus arabe à Tibériade. Tentative d’assassinat d’un agent juif.
26 – Deux policiers assassinés à Jérusalem. Bombe au marché arabe de Jaffa.

Octobre
30 – Sabotage de la station de radio de Jérusalem.

1940
Mars
30 – Incendie d’une presse d’imprimerie en langue allemande d’immigrants juifs allemands.

Avril
8 – Incendie d’une autre presse d’imprimerie en langue allemande d’immigrants juifs allemands.

Mai
3 – Un Juif séfarade assassiné comme « traître » par la Haganah.

Août
15 – Deux autobus Egged incendiés par l’Irgoun ou le Lehi.

Septembre (1940?)
15 – « Accord de Jérusalem » : projet de collaboration entre le Lehi et le régime fasciste italien pour que celui-ci prenne « tous les moyens en leur pouvoir pour liquider la diaspora juive » (entendre : transférer de force les communautés juives non palestiniennes vers les colonies sionistes).

Novembre
24 – 9h15, une explosion éventre le Patria, embarquant des réfugiés illégaux vers l’Île Maurice : 267 tués (majoritairement des Juifs fuyant la guerre en Europe, ainsi que des membres de l’équipage et des militaires) et 172 blessés.

1941
Juin
28 – Bombe d’avertissement contre la maison d’un Juif qui refuse de contribuer.

Juillet
3 – Enlèvement et torture d’un Juif qui refuse de contribuer, suivis d’une bombe à l’extérieur de sa maison, à Tel-Aviv.
6 – Bombe contre la maison d’un Juif qui refuse de contribuer, suivie d’une autre qui détruit ses locaux professionnels.

1942
Janvier
20 – Au 8, Yale Street, à Tel-Aviv quatre policiers tués dans l’explosion d’une maison où ils avaient été appelés.

Avril
22 – Attentat contre l’inspecteur général de la police : un Palestinien tué.

Juin
12 – Destruction de journaux juifs sionistes modérés, et incendie de leur imprimerie et d’une maison voisine. Cinq blessés.

1943
Janvier
(15 – L’Irgoun fait sauter des bâtiments du gouvernement à Jérusalem. Le Lehi assassine deux agents de police de plus.)
(16 – Encore deux policiers assassinés.)
29 – Cinq bombes explosent dans le parc à camions de Steel Brothers à Jaffa : un camion détruit.
Février
3 – Bombe à la cathédrale Saint-Georges : un civil palestinien tué.
12 – Tirs sur le Club Hashoner Hatzair de Tel-Aviv. Bombes aux bureaux de l’immigration de Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa.
(26 – Explosions dans les bureaux de perception de Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa.)

Mars
2 – Le Lehi abat un policier en lui tirant dans le dos.
13 – Un policier juif assassiné à Petah Tikvah.
15 – Un policier agressé.
18 – Un policier agressé.
21 – Un policier agressé.
23 – Huit policiers assassinés par l’Irgoun à Tel-Aviv, Jérusalem, Haïfa et Jaffa.

1944
Avril
1 – Un sergent tué.
5 – Deux agents blessés.
10 – Plusieurs tentatives d’assassinats contre la police à Tel-Aviv.

Mai
10 – Assassinat par balles d’un policier juif.
17 – Tirs de mortier contre le Fort de police. « Quelque quarante Juifs armés de la zone côtière » tentent de s’emparer de la station de diffusion de Ramallah et dressent une embuscade à la police.
Quelque trente Juifs en chemises et shorts kakis utilisent des planches parsemés de clous pour immobiliser un taxi avec des Palestiniens à bord, puis font sauter des explosifs sous le véhicule. Les Palestiniens s’enfuient, les Juifs leur tirent dessus et en touchent deux.
18 – Une patrouille de police attaquée au nord-est de Lydda.

Juillet
14 – Le quartier général de la police du district et les bureaux de l’enregistrement des terres son attaqués à coups de bombes de gélignite, de grenades, de pistolets mitrailleurs et de pistolets automatiques : deux Palestiniens tués, un agent de police juif laissé dans un état critique.
15 – Des activistes s’emparent d’un camion d’explosifs et tuent un agent de police.
28 – Attentats à la bombe.

Août
8 – Attaque du véhicule du Haut Commissaire pour la Palestine, escorté par des policiers à l’avant et à l’arrière.
22 – Deux agents tués dans des attaques coordonnées contre la quartier général divisionnaire de la police de Jaffa et de Tel-Aviv.

Septembre
27 – Une personne tuée au cours d’une attaque contre le commissariat de police de l’Es. Dix personnes blessées dans l’explosion d’un camion.
28 – Attaque de quatre postes de police – Haïfa, Qalquilya, Beit Dajan, et Qataa : quatre Palestiniens tués.
29 – Le Lehi assassine le superintendant de la police.

Octobre
8 – Vol de textiles par l’Irgoun.

Novembre
6 – Assassinat au Caire du ministre d’État britannique au Moyen-Orient. Le chauffeur agonise.

1945
Mai
14 – Cinquante-six poteaux télégraphiques détruits.
16 – Bombes à la station de police de Lydda et au poste de police de Tel-Aviv. Deux cents poteaux télégraphiques détruits près de Lydda.
17 – Destruction de lignes télégraphiques sur la route de Tel-Aviv à Jérusalem.
18 – Destruction de lignes télégraphiques sur la route de Haïfa à Lydda.
21 – Destruction de lignes télégraphiques près de Givat Shaul et Mikvé-Israël.
22 – Sabotage de lignes télégraphiques gouvernementales.
23 – Des bombes endommagent des oléoducs de l’Iraq Petroleum Company en deux endroits pr-s d’Indur dans le district de Galilée.
25 – Pipelines touchées près de Haïfa.
26 – Attaque de la police de Sarona.

Juin
12 – Un pont sur la ligne de Bejaz est détruit par une explosion.

Juillet
13 – Un camion de puissants explosifs tombe « dans une embuscade tendue en plein jour par dix Juifs armés. » Un agent abattu.
23 – Le Lehi et l’Irgoun font sauter un pont ferroviaire de la ligne Haïfa-Le Caire, près de Yavne.
25 – Le Lehi et l’Irgoun font sauter un pont à cinq poutres et quatre piliers de pierre sur la ligne principale de Kantara à Lydda, près de Yibna, entre Gaza et Lydda.

Août
13 – « Un groupe important de Juifs armés », « de trente à nonante personnes, dont plusieurs femmes » attaquent un entrepôt d’explosifs. Un assassinat.

Septembre
15 – Cinq bombes artisanales explosent dans diverses parties de Jérusalem, blessant neuf personnes, toutes juives. Meurtre d’un agent de police au cours d’une tentative de vol.
19 – Des activistes font sauter un pont et bombardent une auto blindée escortant un transport de diamants.
28 – Un agent de police tué à l’extérieur du bureau de poste de Tel-Aviv.

Octobre
10 – Des agents du Palmah attaquent le camp de transit d’Ayhlit pour libérer des immigrants en attente de l’autorisation d’immigrer : un agent tué sur place, un autre au cours d’un contrôle routier et un blessé. Les poursuites sont bloquées par un « groupe d’une centaine de Juifs armés de manches de pioche », puis par « une foule de 150 à 200 Juifs qui leur jettent des pierres.
11 – Raid de l’Irgoun contre un camp de l’armée.
16 – Attaque d’un camion de l’armée : un passant palestinien tué.

Novembre
1 – « Une série d’attentats concertés commis par des Juifs armés contre le système ferroviaire de la Palestine », « attaque à grande échelle contre la gare de chemin de fer et la cour aux marchandises de Lydda », des voies de chemins de fer sont endommagées en 242 endroits, des bateaux de police sont bombardés.
14 – Attentat contre les bureaux de district de Tel-Aviv : deux étages détruits, ainsi que de nombreux documents. Voitures retournées, camion militaire incendié, toute une sectionde voie ferrée arrachée, des autobus arabes bombardés à coups de pierre, de nombreux bâtiments mis à sac et incendiés., bureau de poste partiellement détruit. Quelque 5 000 personnes lancent de pierres sur la police.
22 – Raid contre le camp militaire de Rosh-HaAyin.
25 – « Des Juifs ouvrirent le feu à l’aide d’armes automatiques, de fusils et de grenades à main » à la station de la garde côtière de Sidna Ali. La station de la garde côtière de Givat Olga « fut entourée de Juifs qui ouvrirent le feu avec des armes automatiques et des grenades » et qui « parvinrent ensuite à placer des charges de gélignite contre le bâtiment, ce qui le détruisit. »

Décembre
25 – Raid de l’Irgoun sur le camp militaire de Beth-Naballa.
27 – À Jérusalem, le quartier général de la police est « attaqué par des Juifs armés » de la façon « brutale et déterminée » que « toutes les nations civilisées du monde considèrent avec horreur ». « Des Juifs armés d’armes automatiques et d’explosifs » tuent deux policiers et font sauter la porte menant à un bâtiment en face du quartier général afin d’avoir accès au balcon, et « d’autres Juifs placèrent des explosifs au coin des bureaux de la police » sous une couverture de feu en provenance du balcon et les firent sauter, ensevelissant dix personnes sous les décombres. Trois policiers abattus ce même jour.
Environ deux minutes plus tard, contre le quartier général de la police du district, « violente attaque par des Juifs armés sur la route de Jaffa à Tel-Aviv », un Palestinien tué.
Puis, à Tel-Aviv, un militaire désarmé est tué de sang-froid et une grenade est lancée « par la fenêtre d’un local où dormaient plusieurs hommes » : dix tués, onze blessés.
Attaques « menées avec zèle et héroïsme par tous les combattants conformément au plan préétabli » selon l’Irgoun.
31 – Agression au hasard de deux Britanniques.

1946
Janvier
2 – Deux bombes artisanales explosent à Tel-Aviv et Haïfa.
12 – à 10h10, le train Haïfa-Jérusalem déraille et « subit des tirs des deux côtés de la part de quelque 70 Juifs, dont des femmes, armés de fusils et de mitraillettes » : £P 35 000 sont volés dans ce train.
À Jaffa, vol à main armée par l’Irgoun de £P 6 000 à la bourse arabe de l’or.
19 – Le Service de diffusion de Palestine est détruit par quatre explosions. Combat de rues avec grenades, cocktails Molotov et mines : le superintendant auxiliaire de la police, un étudiant et un chauffeur de taxi tués.
21 – Une bombe intégrée au bâtiment, lors de la reconstruction de la garde côtière de Givat Olga explose : dix-sept blessés
25 – « Vingt Juifs armés » volent pour £ 6000 de laine.
28 – Vol de quarante mitrailleuses et plus de cinq cents pistolets mitrailleurs à la base de la RAF à Akir.

Février
3- Raid de l’Irgoun contre la base de la RAF à Tel-Aviv.
5 – Attaque de la Haganah contre le poste de police de Safed et sa sentinelle.
6 – Frappe du Lehi contre le camp militaire d’Agrobank : trois civils juifs tués, dont un médecin, et plusieurs blessés.
15 – Tentative de meurtre contre le superintendant de la police de Haïfa.
20 – Le Palmah bombarde la station radar de la RAF : nombreux blessés graves.
21 – Le Palmah bombarde les postes de police de Shafa Amr, Kefar Vitkin et Sarona : quatre femmes et un enfant en état de choc parmi les décombres.
22 – Sabotage de l’électricité de toute la ville de Jénine.
25 – Une cinquantaine de membres de l’Irgoun « vêtus de tenues de combat ou déguisés en Arabes » attaquent trois aérodromes : Lydda, Peta Tikvah et Qastina : nombreux bombardiers et chasseurs détruits ou hors service.
27 – Attaque contre le camp de la Légion arabe à Jebel Canaan.

Mars
6 – Attaque du camp militaire de Sarafand.

Avril
2 – Sabotage d’installations ferroviaires : blockhaus et des ponts entre Yibna et Arab Shukreir attaqués, ligne bombardée de part et d’autre de la gare de Yibna, voies minées, lignes téléphoniques coupées, policiers blessés, et une quantité d’autres attaques ce même soir sur des installations ferroviaires.
5 – La Haganah attaque le train Haïfa-Lydda et dérobe 6 000 obus de petit calibre.
13 – Juste après midi, « six hommes en uniforme de la Brigade juive et utilisant un véhicule du département de la Guerre » dévalisent un dépôt de convalescence de l’armée à Nathanya. Environ quarante minutes plus tard, « entre dix et quinze Juifs armés et déguisés en ‘collaborateurs’ italiens » attaquent le Camp de départ de l’Armée, puis font sauter le pont entre Nathanya et Kfar Vitkin.
23 – Attaque du bureau de police de Ramat Gab : un policier auxiliaire palestinien tué, deux autres agents blessés, des armes et 7 000 cartouches volées. Quatre bombes explosent à la gare ferroviaire de Tel-Aviv.
25 – Vers 8h45 du soir, des hommes de l’Irgoun jettent une bombe antipersonnel dans le parc à véhicules de la Division aéroportée à Tel-Aviv et, quand elle explose, un groupe de vingt à trente « Juifs armés en tenues civiles » tuent « toute personne rencontrée », sous couvert des tirs nourris de leurs complices planqués dans les maisons voisines. Après avoir tué la sentinelle, il entrent dans le parc, « promenèrent leur torche allumée sur les occupants endormis et les tuent sur-le-champ », puis tuent encore deux autres hommes.

Mai
14 – Dix colons armés bloquent un café à Petah Tiqva pour voler une jeep. Quatre colons volent une jeep à Tel-Aviv après avoir tiré dans les jambes du conducteur.
20 – Vol à main armée dans une banque de Naplouse.
22 – Tirs de mortier sur un poste de police à Nathanya.

Juin
6 – Attaque d’un convoi médical : deux blessés.
10 – Attentats contre trois trains de voyageurs. Dans les trois cas, « des Juifs armés, déguisés en Arabes, sont répartis le long du train, un ou deux hommes dans chaque voiture ».
14 – Tentative d’assassinat de l’officier de district à Haïfa. Bombe jetée dans le Café central sur la marché arabe : deux tués.
17 – Attaque de l’Irgoun contre un atelier des chemins de fer à Haïfa. Destruction de divers ponts ferroviaires : sur le Yarmouk, à Az Zib. Celui de Wadi Gaza ne s’effondre pas. Multiples ponts routiers, idem : par exemple, le pont Allenby est « dynamité à l’issue d’une attaque bien décidée d’environ quarante minutes par un groupe d’une vingtaine de Juifs armés ».
(…)

Août
16 – Le Lehi fait sauter une meunerie à Tel-Aviv, parce que son propriétaire refuse de contribuer.

Octobre
2 – L’Irgoun fait sauter la maison d’une juive de Tel-Aviv qui refuse de lui donner de l’argent.
6 – Un « Arabe est poignardé dans le dos par de jeunes Juifs sur le littoral de Tel-Aviv ».
24 – Trois postes de contrôle sont dynamités à Jérusalem, tuant deux personnes et en blessant onze autres.
27 – Une jeep explose, faisant deux morts, et un camion est détruit par une mine actionnée électriquement, tuant deux personnes.
30 – Vers 15 heures, un taxi monte en direction de la gare ferroviaire de Jérusalem. Une jeune fille en descend, portant trois valises chargées de puissants explosifs, pénètre dans la salle des guichets et abandonne les valises. Deux morts et de gros dégâts.

Etc.

Le royaume des Juifs sera créé par la force.
l’Irgoun

Et
Assange
?