W-C parlants

à Paris, certains des W-C publics, gratuits et assez nombreux – ce qui n’est hélas pas le cas dans bien des villes – ont changé de look : plus vastes ils en viennent à ressembler à des salles de bains domestiques : de quoi accrocher ses vêtements, l’eau courante pour se rincer après l’action. Ils eussent aussi pu être accueillants si la voix pré-enregistrée – ben oui, c’est le progrès, ma bonne dame ! – n’était aussi dissuasive… Ils ne sont plus payants, mais parlants hélas !

Et
Assange
?