Ted.K

Il était une fois un navire commandé par un capitaine et des seconds, si vaniteux de leur habileté à la manœuvre, si pleins d’hybris et

Henri.D

Désertions… OK, d’accord, avec plaisir… mais pour aller où ? Pour faire quoi ?(Guingouiniser, ça serait déjà pas mal…) Vous connaissez des endroits encore préservés, beaux comme des

Trisha sy michel

Ny hazo sy ny olona Indray andro hono nisy tananà iray tany antsimo Madagasikara izay be ala indrindra. Ka nampiasaina hanaovana saribao ilay ala. Nanomboka

Marina.RR

“ Lucho contra mí mismo, me fragmento con el dolor estrellado sobre la amarga piel a la que pertenezco.Vertiginosa sangre que corre entre las hendiduras

Marisol.FC

C’était un printemps, au Mexique. Je venais d’être quittée. Je ressentais que les abrupts changements de climat ne me donneraient plus comme avant la certitude

Barth.A

Avec qui coopérer sur des projets enthousiasmants (en plus de mon « boulot », plaisant mais limité) ?Dans mon boulot, je consens à œuvrer avec toutes sortes de

Thierry.C

Quand on vous a mené sur une fausse route, il n’est jamais trop tard pour faire demi-tour. Se laisser diriger par les forces des ténèbres

Myriam.B

Myriam exposait son sang dans une galerie d’art : Interview – D’où vient cette idée de « En Catimini » ? Myriam : – D’une

Boris.A

à La Poule Grasse

Juana.NG

Ses mainsà luitrop grandessans doute Sa peauà elletrop finesans doute Ses mainspensent le monde Sa peau écrit une histoireen lignes brisées Ses mainspansentles plaies du

Auteur : invite